Comment désencombrer : 4 méthodes

On a tous déjà fait un grand ménage de printemps pour faire du bien à sa maison. Se débarrasser de ses choses inutiles, superflues ou désuètes, nécessite d’autres méthodes. Quelques trucs peuvent aider à accélérer le processus.

Tout d’abord, il faut savoir ceci (si vous ne l’avez pas déjà lu).
Car sinon, il faudra recommencer le processus à chaque fois.

La méthode KonMari

Marie Kondo propose de commencer le tri d’objet par catégorie et non par pièce à désencombrer. Si possible, le faire d’un seul coup. Kondo suggère de débuter par les vêtements, ensuite les livres, les papiers et de terminer avec la catégorie « komono » (éléments divers) qui englobent beaucoup de choses. Il suffit de mettre toute la même catégorie (en tas) au milieu d’une pièce. Il faut ensuite prendre les objets un à un dans ses mains et se demander s’ils apportent réellement de la joie dans sa vie. Si la réponse est non, on s’en débarrasse. Et bien sûr, ensuite, ranger ce que l’on garde. Marie Kondo suggère beaucoup de trucs pour le rangement.

Je dois avouer que j’aime bien sa méthode pour plier le linge. C’est tellement plus efficace, surtout dans un sac de voyage. Cependant, rendue à l’étape komono, j’ai abandonné. Trop intense comme catégorie! J’ai plutôt continué mon désencombrement dans chaque pièce de la maison par la suite. Je dirais que le livre vaut la peine d’être lu, car il contient de bons trucs, mais il faut adapter les idées KonMari avec ces besoins personnels pour mieux désencombrer sa maison.

Marie Kondo
Le livre en français : Le pouvoir étonnant du rangement

La méthode Zen

Et si on faisait l’inverse? Au lieu d’aller au centre commercial une fois par semaine, on se débarrasserait d’objets une fois par semaine. Il faut sortir une grosse boîte de rangement ou une boîte de carton, la remplir de choses inutiles de chez soi. Quand la boîte est pleine, on va soit la porter dans un centre de dons, soit donner les objets à vos amis ou vendre les objets sur le Web. Et on recommence la semaine suivante. La stratégie des boîtes est une bonne solution. Il est possible d’avoir plusieurs catégories de boîtes pour classer les objets : la boîte « Garder », la boîte « Peut-être », la boîte « Donner », la boîte « Vendre », etc. J’ai encore une boîte « Penses-y » dans ma garde-robe ; je me suis accordé trois mois pour y penser.

Enlever peu à peu des objets de sa vie, que ce soit tous les jours, quelques soirs par semaine ou une fois par mois est à mon avis une des meilleures méthodes. Plus on le fait rapidement, plus c’est efficace. À force de se débarrasser d’objets, il devient de plus en plus facile de s’en départir.

Zen Habits

La méthode #PackingParty (ou « ça ne me tente pas d’attendre »)

On peut faire comme Ryan Nicodemus (un des gars du duo the minimalists) et organiser un #PackingParty.
C’est simple : on appelle ses amis pour dire qu’on déménage et qu’on a besoin d’aide pour emballer ses choses. On rend cela amusant en achetant de la bière et de la pizza (comme dans  tout bon déménagement) mais on ne déménage pas. On reste chez soi et pendant 21 jours, on déballe seulement les choses dont on a besoin. Tout ce qu’on n’a pas déballé, on s’en débarrasse.

P.-S. On peut également annoncer à ses amis qu’on ne déménages pas, mais c’est bien moins drôle.

Le Packing Party est la méthode la plus efficace, mais il faut être prêt mentalement. Se départir de certains objets est un peu comme faire un deuil : c’est dire adieu à l’objet, mais en garder le souvenir.  Le faire de manière brusque peut donner un choc, comme tout départ trop rapide. Par contre, si vous déménagez réellement, cette méthode sera la meilleure pour vous. Faites le tri directement en empaquetant. Plusieurs boîtes « à donner » seront nécessaires et vous pouvez utiliser votre camion de déménagement pour passer chez Renaissance du même coup.

The Minimalists – packing

Ma méthode

Évidemment, un mélange de plusieurs méthodes donne souvent de meilleurs résultats.
Ce qui a fonctionné pour moi : un « deadline ». J’ai construit un horaire quotidien pour faire le tout en 30 jours. Je pouvais faire une seule heure de désencombrement par journée et parfois cinq heures une autre. Ma seule obligation était d’en faire tous les jours. J’ai d’abord fait mon désecombrement pièce par pièce ; ensuite j’ai attaqué les garde-robes, étagères, bibliothèques, classeurs et recoins. Les jours de fin de semaine étaient plus remplis ; je me gardais une journée par semaine pour faire le transfert au centre de dons.

Je me suis aussi accordé une zone chez moi pour le stockage de mes boîtes. J’empilais les boîtes (et les meubles) dans mon corridor. Comme ça, quand les ami(e)s venaient à la maison, ils pouvaient se sentir bien dans les autres pièces, beaucoup plus vides et zen. Ils pouvaient aussi partir avec des objets dont ils avaient besoin, les ramassant au passage dans le corridor.

Je suis curieuse de savoir comment vous avez désencombré votre maison? Laissez un commentaire (quand vous aurez tout désencombré).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *